Chapitre 6

Juliette tira violemment sur la couverture. En vain. Elle semblait bloquée. Frissonnante, elle recroquevilla ses jambes sous elle pour tenter de se réchauffer. Soudain, un son aigu résonna désagréablement dans le silence. Qui cela peut-il bien être, songea-t-elle. Je n’attends personne. Un brusque remous du matelas suivi d’un bruit sec …

Chapitre 4

Juliette tripota ses cheveux et sourit à son reflet. Grâce au ciel, deux jours de soins lui avaient suffi pour retrouver son visage: l’allergie avait disparu, le furoncle s’était presque entièrement résorbé et, surtout, elle était enfin parvenue à faire un saut chez le coiffeur à son arrivée à Venise …

Chapitre 3

-Ne t’en fais pas, dit Paola en payant l’addition. On me demande assez fréquemment des secrétaires bilingues. Je te trouverai certainement quelque chose, peut-être bien cette semaine déjà. Juliette se cala sur sa chaise et soupira d’aise. Elle avait vu juste. Paola, ravie de l’entendre au téléphone, l’avait aussitôt invitée …

Chapitre 2

Juliette avala l’ultime bouchée de sa purée aux céréales complètes et s’étira longuement. Elle était passablement en retard sur son horaire habituel ce matin. Des copines étaient venues dîner hier et la soirée s’était terminée tard. Etant dormeuse, elle avait dû récupérer. Elle n’avait rien d’urgent à faire de toutes …

Chapitre 1

-A-b-b-o-t, lut lentement l’officier de police de l’aéroport Milano-Linate. C’est votre vrai nom? -Oui. -Voyage d’affaires? Non; vacances. Combien de temps comptez-vous séjourner en Italie? -Deux semaines environ. -A Milan? -Quelques jours; ensuite, j’irai en Toscane. -Chez des amis? -A l’hôtel. Il y eut une brève pause, puis l’officier reprit: …

PROLOGUE

Mark Abbot est trop beau pour être vrai! Séduisant, riche, célèbre, intelligent… il est même doté d’un caractère agréable, en particulier lorsque son sens de l’humour l’emporte sur son narcissisme naturel. Comble de la perfection: il est encore célibataire.
En bref, une occasion à ne pas rater. C’est exactement ce que pense Juliette Manin lorsque le hasard les met en présence. Elle décide aussitôt de le suivre et le persuade de de faire d’elle son assistante.
Hélas, comme toujours, la réalité ne correspond pas à la fiction. Vu de près, le bel héros est le plus souvent d’assez mauvaise humeur; il donne aussi l’impression d’être mal dans sa peau. Un peu déçue au début, Juliette s’obstine. Mark lui plaît, c’est plus fort qu’elle, et elle veut le conquérir.
De Venise à Pérouse, où Mark veut voir les grands maîtres de la peinture, mais aussi manger le meilleur de la cuisine locale, elle l’accompagnera avec entrain et persévérance, et fera de tout pour le persuader qu’en elle, il a trouvé la femme de sa vie. Va-t-elle y arriver?